UFC-Que Choisir de Caen

Enquêtes, Nutrition/qualité alimentaire

Enquête : Notre alimentation en confinement

L’INRAE a lancé une étude sur les modifications de notre alimentation occasionnées par la crise du COVID 19. Notre association souhaite participer à cette étude en diffusant le questionnaire qui servira de base à la suite de la recherche.

Les réponses à cette enquête demande un peu de temps (dix à quinze minutes) mais invite à se poser de bonnes questions sur nos pratiques alimentaires.

Répondre au questionnaire : https://inrae.limequery.com/531416?lang=fr

L’équipe de recherche de l’INRAE présente son enquête ainsi:
La crise du Covid‐10 et la période de confinement qui l’accompagne placent chacun d’entre nous dans une situation inédite. Elle nous affecte dans de multiples composantes de nos vies, le travail, la mobilité, les relations sociales. Elle nous conduit à adapter nos comportements quotidiens.

Ces changements seront‐ils temporaires ou persisteront ils au‐delà de la période de confinement ?
Dans le domaine de l’alimentation la modification des circuits d’approvisionnement, le confinement à domicile, ou les risques sanitaires peuvent conduire à modifier nos modes de consommation, nos choix et nos pratiques alimentaires.

L’objectif de l’enquête est de révéler ces changements et d’apprécier dans quelle mesure ils pourraient persister au‐delà de la période de confinement.
La première partie de l’enquête porte – selon les caractéristiques sociodémographiques des ménages, leurs lieux de vie et leurs régions de localisation – sur les modifications effectuées depuis le début du confinement en matière d’achats et de consommation alimentaires (circuits d’approvisionnement, types d’aliments).

Un point particulier considère la participation aux activités culinaires et la préparation des repas. Il s’agit de savoir dans quelle mesure la modification du temps passé à domicile affecte la nature des activités et le niveau de participation des différents membres du ménage dans la
réalisation des tâches domestiques associées à l’alimentation.
La deuxième partie de l’enquête porte sur la gestion des risques sanitaires en lie
n avec l’alimentation.
Même si le vecteur principal du Covid‐19 n’est pas alimentaire, la crise peut conduire à porter attention aux gestes de protection vis‐à‐vis de tout risque potentiel de transmission du virus. Cette dimension sanitaire rejaillit‐elle, et si oui comment, sur la façon dont les individus gèrent les risques à domicile : choix des produits, lavage et stockage des aliments, ou types de cuisson ?
La troisième partie de l’enquête vise à identifier dans quelle mesure la cris
e et le confinement modifient la vision que les individus ont de l’alimentation à plus long terme. On cherche à savoir d’une part s’ils associent ou non cette crise à d’autres évé
nements globaux qui pourraient affecter durablement le domaine de l’alimentation (le changement climatique, par exemple) ; on cherche à cerner d’autre part les voies d’actions collectives qui paraissent devoir être suivies en priorité afin de répondre aux enjeux futurs de l’alimentation.
L’enquête est diffusée sur internet via divers réseaux sociaux. Ce type de diffusion ne garantit pas un échantillon de répondants statistiquement représentatif de la population française. Pour tenir compte des biais de recrutement, les méthodes conventionnelles de redressement statistique seront utilisées pour le traitement des données. Les résultats seront rendus publics.

Nous vous remercions par avance de donner quelques minutes de votre temps pour répondre à ce questionnaire.

Même catégorie

Obsolescence organisée

Obsolescence organisée

1 octobre 2020